– ROTTNEST ISLAND – 

  

Pour nos anniversaire, nous avions décidé de réserver deux nuits dans un cottage à Rottnest Island.Rottnest Island est une île située environ à 20km de Perth. Elle est interdite aux voitures hormis pour les gens qui y travaillent, les rangers, le bus tour qui fait le tour de l’île et les navettes pour les cottages.

MERCREDI 16 SEPTEMBRE (30 ans de Manu)

7h du matin, le réveille sonne ! On doit aller à la gare de Perth et prendre le train de 8h27 pour Fremantle. On a décidé de prendre le ferry pour l’île de là-bas car le prix était nettement moins cher que de Perth, et en plus on met moins de temps pour rejoindre l’île. Fremantle est située à environ 20min en train de Perth. On arrive à Freo (diminutif de Fremantle) et on va directement à l’embarcadère. Le ferry est censé partir à 9h30, mais pas de chance pour nous il aura un peu de retard! On embarque vers 10h15. Le trajet se passe bien, sauf pour Gaëlle qui doit fixer l’horizon car le mal de mer n’est pas loin. Vers 11 heures on arrive sur la terre ferme ! Il fait super’bon, il n’y a pas un seul nuage dans le ciel. Le cadre parait déjà magnifique, la vue sur l’océan indien avec l’eau turquoise et translucide est juste magnifique. On se dirige vers le point d’information afin de savoir si notre cottage est prêt. Bon, il ne l’est pas encore, la dame prend notre numéro de téléphone afin de nous envoyer un message quand il sera prêt, autrement nous devrons revenir pour 14 heures récupérer les clefs. 
  

Du coup on décide d’aller retirer des sous afin d’aller manger un bout, car vu l’heure où on s’est levé nos ventres grondes. En arrivant dans le mini Mall (ils appellent ça le mall mais en fait c’est juste la zone avec trois magasins, et une épicerie), on rencontre notre premier quokka ! Ce sont les animaux typiques de Rotto (diminutif de Rottnest), c’est un mélange entre un gros rat (mais beaucoup plus mignons) et un petit kangourou. Un ranger nous explique qu’il y en a entre 14 milles et 16 milles sur toute l’île. Ils n’ont pas du tout peur des humains, au contraire ils viennent vous voir au cas où vous auriez une petite friandise pour eux. Mais il faut savoir qu’il est interdit de les nourrir avec autres choses que les baies tombées des arbres que l’on trouve sur l’île, car cela pourrait les rendre malades. Ils se nourrissent donc uniquement des ces petites baies qui leur procurent également l’eau dont ils ont besoin (les quokkas ne boivent pas). Une réserve de quokkas existe sur le continent au cas où il y aurait une catastrophe, afin de pouvoir les réimplanter. 

  

Vers 13h nous recevons enfin le message de la réception comme quoi notre cottage est prêt et qu’on nous attends afin de faire l’enregistrement, nous nous rendons donc au bureau d’information afin de faire les papiers, on nous donne notre clé et nous allons prendre le bus qui nous emmène jusqu’à Geordie Bay lieu de notre résidence. Apres 2km de route avec le bus nous arrivons à notre arrêt, plus que quelque mètre avant de découvrir notre cottage. Gaëlle préfère s’arrêter pour regarder quelques quokkas alors que moi j’ai hâte de voir notre lieu de résidence pour les 48 prochaines heures. Nous reprenons la route et la nous arrivons devant notre cottage le numéro 905, nous entrons à l’intérieur et là, plus un mot devant la beauté du lieu, nous ne découvrons pas de suite l’intérieur nous dépêchons d’aller sur la terrasse qui surplombe la plage et là on en prend plein les yeux tellement que c’est magnifique, personne a l’horizon à part un bateau amarré dans la baie. Nous décidons quand même de rentrer voir l’intérieur, notre chambre donne sur la baie, nous serons donc bercé par le bruit des vagues, il y a une chambre d’enfant où nous avons du coup mis nos sacs, une salle de bain et un grand séjour donnant sur la baie avec une cuisine ouverte sur la plage. Il y a même une cheminée électrique, que nous avons agréablement apprécié la nuit tombée. 

  

Après avoir apprécié le lieu nous décidons de partir découvrir les alentours, nous partons donc à pied. 200 mètres après être partis, nous tombons sur un panneau d’information sur les mises en gardes à avoir : ne pas consommer de l’eau en dehors des cottages ou des bars, ne pas nourrir les quokkas et les oiseaux, mais surtout : WARNING VENIMOUS SNAKE ! Bon ben, d’un seul coup on est plus trop rassurés. Surtout que Gaëlle est en short et chaussures ouvertes… (Ça va bien se passé). On s’aventure quand même sur un petit sentier qui amène à un super point de vu qui surplombe tout Georgie Bay, bon on tape des pieds à chaque pas et on prie pour ne pas croiser de bêtes bizarres. On arrive au point de vue, la vue est magnifique. On s’empresse de redescendre, et Gaëlle n’étant pas trop rassurée, on rentre mettre nos chaussures de randonnées (ce sera toujours ça !). On retourne se promener dans les environs où l’on tombe sur autre plage magnifique et déserte ! Notre séjour promet ! 

  

Le soleil se couchant vers 18 heures, on va vite faire des petites courses pour le soir, afin de pouvoir profiter du coucher de soleil sur notre terrasse face à la mer. Vers le magasin, il y a de nouveau plusieurs quokkas, dont une maman avec un son bébé. Ils se précipitent vers Gaëlle qui en profite pour faire des photos avec eux, et le bébé lui fera même plusieurs bisous sur la main !

  
  
  

En repartant avec notre carton de courses, on en croise un autre, je pose le carton par terre afin de m’approcher de lui, et le petit coquin, ni une ni deux, croque dans notre sachet de pain, je lève le carton pour essayer de l’enlever mais il ne lâche pas et reste accrocher !! Bon il finira par lâcher prise et on rentre au cottage passer ma soirée d’anniversaire. Au menu de ce soir ( on fait avec les moyens du bord !), Gaëlle nous prépare du poulet mariné à la sauce barbecue, potatoes et cheddar fondu ! Un vrai repas typique ! On passera une super bonne soirée ! 

  
  

JEUDI 17 SEPTEMBRE (24 ans Gaëlle)

On se réveille avec une vue magnifique ! Manu part chercher de quoi faire des sandwichs car aujourdh’hui on a décidé de louer des vélos et de faire le tour de l’île. Il fait déja très bon, la journée s’annonce bien ! 
On reprend la navette jusqu’à Thomson Bay, on prend nos vélos et nos casques et nous voilà partis. A peine 400m après le loueur de vélo on tombe déjà sur une autre plage incroyable et déserte. Il faut dire que pendant toute la journée on ne croisera pas grand monde, ni sur la route, ni sur les plages. On se croirait seul au monde! On continue la route, on passe parfois au milieu des terres, ça monte, ça descend, la balade s’annonce quand même un peu (ou très) sportive ! On arrive vers un point de vue sur une plage magnifique, on croise deux personnes qui remontent de la plage. On décide de descendre les escaliers qui y mènent afin d’aller voir la beauté du décors. La plage est de nouveau déserte, l’eau toujours aussi translucide et nous offre un éventail de teintes turquoises! Il y a même une petite épave de bateau au milieu de l’eau. On s’avance sur cette plage immense, et le lieu est tellement paradisiaque que l’on décide de pique-niquer là.  

   

 

 
  

  

   
 
On est seul au monde, face à l’océan indien…enfin pas pour très longtemps.. Une mouette arrive, intriguée par notre déjeuner, puis une deuxième, 3,4,5,6!!! Nous sommes encerclés par les mouettes !! Super (:/) ! Manu arrive à les faire fuir un peu, mais une ou deux restent tenaces. Bon tant qu’elles nous attaquent pas, ça va ! Mais elles sont quand même impressionnantes ! Surtout une qui crie et qui gonfle ses plumes… On profite du moment et au bout d’une bonne heure on décide de repartir, car on a quand même 20 km de vélo qui nous attendent! On continue notre ballade en vue splendide, quokkas, gros lézard (ils sont assez impressionnants mais inoffensifs et fuient dès que l’on passe vers eux). On klaxonne souvent avec nos petites sonnettes afin d’éviter tout tête à tête avec les serpents ! Comme dirait ma mère, mieux vaut prévenir que guérir !! Arriver à 1 km de notre cottage, on se dit tous les deux que l’on est content car on n’aura pas rencontré de serpent ! Et là dans la dernière montée que voit on !!!!!!! : un serpent noir, environ 1m de long se met à traverser la route! On se stoppe net, il est a environ 3/4m de nous. Il commence à traverser et au milieu de la route se stoppe. Manu prend le téléphone pour appeler les rangers ( consigne donnée si l’on croise un serpent) et finalement au bout de 2 min, le serpent reprend sa route et finit de traverser ! Ouf !!! Je dis à Manu que si ça se trouve il était pas venimeux, lui pense que si..
On retourne faire une ou deux courses à l’épicerie, et on parle avec la gérante avec qui nous avions sympathisé la veille. On lui raconte notre rencontre, et elle nous dit que si si, nous venons de croiser le serpent mortelle en question !! Elle nous dit qu’il y en a partout sur l’île, mais qu’ils n’attaquent généralement pas l’homme! (ah ok…!!!) 
On rentre au cottage épuisés et ravis de notre journée !! Le lendemain on doit faire le check out à 9 heures. On a vraiment pas envie de partir !!!!!

 VENDREDI 18 SEPTEMBRE

On repart en vélo direction l’accueil pour rendre nos clefs. Il n’y a que 2 km à faire, mais les courbatures sont là ! (ouille ouille !!) On passera la journée entre la plage et les quokkas. On verra même un bébé quokka téter le lait de sa maman ! (trop chou)

A 16h25 on prend notre ferry direction Freo où l’on a réservé pour deux nuits.