– DE PERTH À ESPERANCE –

   

 
Nous partons vers 17h de Perth le Mercredi 14 octobre, après être passé au Driver Department pour faire le changement de propriétaire du van, afin d’avoir tous les papiers en règle! 
Bye bye Perth, une autre aventure commence ! 
Nous prenons la route pour Bunburry, petite ville au Sud de Perth. La nuit commence à tomber et nous sommes encore à 40 min de la ville. Nous décidons donc de nous arrêter pour la nuit dans un endroit gratuit trouvé grâce à l’appli Wikicamp qui répertorie tous les spots de camping gratuits ou payants, les douches et toilettes, etc. Une fois arrivés sur le lieu où l’on va passé la nuit, il fait déjà nuit noire et on décide de vite se faire à manger : des noodles ! (Pâtes chinoises connues de tous les backpackers pour leur bas prix et leur rapidité de cuisson) On branche la bouteille de gaz à notre cooker mais rien ne se passe…pas de feu. On essaye plusieurs fois, on regarde sous tous les angles pour voir s’il n’y a pas une subtilité qui nous aurais échappée, mais rien… On ne s’attarde pas et on verra ça demain au jour. Du coup ce sera sandwich ! 


BUNBURRY & CAPE NATURALISTE

Premier réveil dans notre van, la nuit a été assez difficile, on a tous les deux mal au cou à cause de nos oreillers qui ne sont pas de super qualité. On reprend vite la route direction Bunburry, et après s’être arrêter faire des courses, on décide de pique-niquer sur la plage, qui est réputée car l’on peut apercevoir des dauphins ! Malheureusement pour nous ils ne se montreront pas aujourd’hui. On reprend ensuite la route pour Cape Naturaliste, un parc national.

Arrivé à Cape Naturaliste, on pause le van sur le parking, et en avant pour une randonné de 2h à travers la végétation australienne et qui offre une vue sur la mer et les falaises époustouflantes. Cape Naturaliste est réputé pour l’observation des baleines, mais nous avons oublié les jumelles dans le van et le zoom de l’iphone n’est pas très performant. Mais à notre surprise, nous en apercevrons plusieurs ! Vue d’en haut elles sont assez petites mais on les distingues quand même bien, surtout grâce au jet qu’elle font lorsqu’elles remontent respirer. Nous sommes super contents de notre ballade, et il est maintenant temps de reprendre la route direction Margaret River et de trouver où dormir.

   
  

Oui Oui c’est bien une baleine !
 


MARGARET RIVER

Nous arrivons vers 18h à M.R dans un camp payant (32$ la nuit, avec douche, toilette, cuisine et wifi) situé en plein milieu de la forêt. Nous n’avons pas trouvé d’endroit gratuit et nous préférons payer une nuit plutôt qu’une amende (qui sont extrêmement chères en Australie). Une fois arrivés à l’accueil du camp, on voit que le bureau est éteint, et qu’il ferme à 16h.. On reste la deux petites minutes, et au moment où l’on s’apprêtait à partir, nous voyons un monsieur arrivé derrière la porte vitrée. Il nous ouvre très souriant, nous lui demandons si nous pouvons prendre un emplacement et il nous dit que oui ! Ouf! Seul bémol, le paiement par carte bleu est fermé et nous n’avons pas de liquide. On lui propose de lui laisser une pièce d’identité et de payer demain matin quand la machine à carte sera active, mais il nous dit qu’il nous fait confiance et que nous aurons juste à payer demain matin avant 10h ! Top ! Nous nous installons et c’est repartit pour essayer de faire fonctionner notre cooker : mais toujours rien ne marche! On demande de l’aide à un monsieur que nous croisons dans le camping, et qui après avoir fait plusieurs tests nous dit : Votre bouteille de gaz est vide !! Ah mais on l’a pourtant acheté il y a deux jours sans l’avoir encore utilisée. Et oui en Australie on vous vend les bouteilles de gaz vide en magasin de camping et c’est à vous d’aller la faire remplir ensuite ailleurs !! Tout s’explique lol. Le monsieur nous propose de cuisiner dans sa caravane, mais ne voulant pas le déranger, nous lui disons que nous allons cuisiner dans la cuisine du camping.

Le lendemain matin nous quittons le camp et décidons d’aller faire le tour des works agency, genre d’agence d’intérim chez nous, pour voir si il y a du boulot pour quelques semaines, mais la plus part nous répondent que c’est minimum 3 mois et payé au contrat. L’après midi nous décidons d’aller jusqu’à Augusta ville située à 50km au sud de Margaret River, mais le tour est vite fait car la ville est une simple rue de quelques centaines de mètres où il’y a une boulangerie, une station essence, une garagiste, et quelques habitations. Nous nous arrêtons au bord d’un lac pour réfléchir où nous allions passer la nuit, il est déjà tard pour prendre la route nous décidons de retourner au camp de la veille. Gaëlle prend le volant d’Ozy pour la première fois pour nous ramener jusqu’à Margaret River où nous avons quelques courses à faire.

En bref Margaret River est un gros point sur la carte de l’Australie mais est une toute petite ville, une rue d’un kilomètre bordée de commerce et c’est tout.


ALBANY

Nous quittons Margaret River direction Albany, nous décidons de suivre la côte de l’océan indien afin de passer par Denmark où nous souhaitons passer la nuit avant de continuer la route. Nous trouvons un camp (10$/nuit) à Parris Beach, le camp est situé au bord de l’océan indien, nous installons Ozy sur son emplacement et allons faire un tour sur la plage. Après avoir passer une nuit assez fraiche et pluvieuse c’est le moment de reprendre les 50 kilomètre qui nous séparent d’Albany. Sur la route on s’arrête à William bay, où nous arrivons d’abord à Green Pool, une plage à l’eau couleur émeraude et ensuite nous allons admirer le site Elephant Cove. Nous montons d’abord sur un énorme rocher d’où nous dominons la plage qui est magnifique et ses rochers donnant l’impression d’un troupeau d’éléphants. L’eau est translucide et toujours dans les tons turquoise et émeraude, puis nous descendons sur la plage. 

  
  

Elephant Cove
 

  

Green Pool
 

La plage d’Elephant Cove
Elephant Cove

Nous arrivons à Albany en fin d’après midi après un petit tour rapide pour voir ce que la ville offre, nous trouvons un magnifique point de vue panoramique, sauf qu’un gros orage approche et qu’il va pas tarder à pleuvoir, pas manqué c’est le déluge. Nous décidons d’aller nous poser au Mc do afin de charger nos appareils électriques et de profiter de la wifi pour faire quelques skype. Pendant que notre téléphone charge, Gaëlle décide d’aller parler à un couple (Aymeric et Suzanne), qui se trouve être des français, ils viennent s’asseoir à notre table et nous échangeons pendant 2 heures sur nos expériences. Il se fait tard et ils nous proposent de les suivre jusqu’à un endroit pour dormir gratuitement, ce que nous acceptons. Le lendemain matin nous allons au centre d’Albany situé à environs 20 minutes de notre campement afin de faire une lessive et de trouver un endroit où se doucher. Une fois tout ça fait, nous allons pique-niquer au bord de la plage, mais au moment de garer Ozy, un couple (Bastien et Aurélie) vient nous parler de notre van qui à l’air top (bien sur qu’il est top on a tout fait nous même!! Aha), et comme la veille on parle pendant pratiquement 2 heures avec eux, alors que l’après midi nous devions aller démarcher les fermes et les work agency pour voir si ils cherchaient du monde. Bastien et Aurélie nous disent que le matin ils ont fait toutes les work agency de la ville et qu’il n’y a pas de boulot, mais que la saison va commencer du côté d’Adélaide dans le South Australia. On termine de manger et on décide de faire quand même quelques fermes mais nous arrivons trop tard pour trouver les gérant. Mais dans une, Gaëlle rencontre une saisonnière qui lui explique qu’il faut revenir demain vers 8 heures du matin et au fil de la discussion, elle arrive à savoir que la paye est d’environ 800$ pour deux semaines car c’est payé au rendement (et c’est une ferme de fraises), ce n’est pas intéressant, du coup nous ne reviendrons pas. Nous regagnons le camp de la veille où Aymeric et Suzanne nous rejoignent et nous passons la soirée ensemble.
Le lendemain, nous nous levons tôt afin d’aller à la plage Little Beach réputée pour sa beauté paradisiaque ! Nous ne serons pas dessus ! C’est delà la plus belle plage que nous ayons vu jusqu’à présent ! En plus le soleil est au rendez-vous, c’est somptueux ! Le sable blanc, l’eau turquoise, nous sommes quasi seul au monde (avec un couple de retraité australien avec qui nous échangerons quelques mots). Sur le chemin du retour nous croiserons un énorme lézard en plein milieu de la route ! Assez impressionnant à voir avec sa langue fourchue.

   
    
    


ESPERANCE

Nous prenons la route vers 12h pour Esperance qui est à environ 500 km d’Albany. Nous roulons non stop ou presque jusqu’à la nuit tombée. Nous devions rejoindre Suzanne et Aymeric à un camp à 20km d’Esperance, mais comme la nuit arrivait, nous nous sommes arrêtés avant car ici il est déconseillé de conduire de nuit à cause de tous les animaux. (Nous croisons d’ailleurs beaucoup de kangourous morts sur les bords de route :/ )
On arrive le lendemain matin à Esperance. Direction les douches (à l’air libre, mais à l’eau tiède) face à la mer. On se fait un petit repas toujours face à la plage. L’après midi, nous faisons la route côtière qui mène à plusieurs grandes plages toutes très belles ! Esperance est réputée pour ses plage à l’eau transparente et à d’ailleur gagné un prix en 2011 grâce à elle.

  
   

Notre cuisine du jour !
 
 
Esperance
  

 

Twilight Bay

 

Le lendemain direction Cape le Grand….À suivre dans le prochain article!!