– LA NULLARBOR ROAD –

  

Vendredi matin nous quittons Espérance, nous faisons 200km en remontant vers le nord et arrivons à Norseman, petite ville fantôme digne d’un far-west. Nous trouvons quand même un IGA (supérette australienne) pour nous prendre un petit gouter sucrer et faire le plein en tabac. Nous faisons le plein d’essence pour être tranquille un moment car il ne faut pas se louper sur cette route. Nous sortons de la ville et là c’est parti! Le premier panneau de direction arrive au bout de quelques mètre et là on voit : Adélaïde……1986km! Ok ça va bien se passer! Il y a d’autres noms de ville avec les distances mais faite attention car tout ce qui est indiqué comme étant des villes sont en faite de simples roadhouse. Les roadhouses sont des stations essences réunissant parfois un restaurant, des toilettes, et pour les plus grandes un motel de quelques chambres. Le vendredi après midi nous roulons environ deux heures, nous parcourons 200km avant de nous arrêter sur une aire que Gaëlle trouve sur wikicamp. Nous nous mettons un peu à l’écart des roadtrains car ils prennent la route très tôt, du coup on se retrouve un peu dans le bush. On se couche pas trot tard car une longue journée nous attend le lendemain. 
   
 

Le lendemain, je vérifier les niveaux, tout est ok nous pouvons prendre la route. Gaëlle décide de conduire la première, elle aura l’honneur d’avoir la portion la plus droite de la traversée avec une ligne droite de 146,6km, sur cette route nous voyons un panneau nous annonçant que l’on change d’heure à la hauteur de celui-ci et que désormais on a + 45min. Vers midi nous faisons une pause sur l’aire d’une road house où nous achetons un friand pour nous restaurer puis nous changeons de conducteur. Nous quittons le Western Australia vers 18h pour entrer dans le South Australia, on conduit jusqu’à 19h00 avant de s’arrêter sur un camp et nous y passons la nuit. 

   

Voici à quoi ressemble une roadhousse alias une ville au milieu de nul part
 

Dimanche matin, je fais les vérifications du moteur, et Gaëlle prend le volant la première, nous quittons notre parking à 9h, Gaëlle conduit pendant 2h avant de s’arrêter faire un petit rajout d’essence sur la road house de Nullarbor. Nous décidons de prendre un petit quelque chose à manger sur place car les provisions se font minces. C’est la que derrière la caisse on aperçoit une horloge indiquant 13h10, on se regarde surpris, on vérifie notre heure qui indique 11h20, étonnés, on s’aperçoit que juste à coté de l’horloge il est écrit: ” ceci est la vrai heure”, on comprend que l’on vient de changer d’heure encore une fois, mais ce coup-ci on a croisé aucun panneau. Nous reprenons la route vers 14h, il nous reste 300km pour arriver de nouveau à la civilisation, c’est donc vers 17h que l’on arrive en ville à Ceduna. Après avoir passé la douane pour les fruits et légumes, car tous les véhicules sont contrôlés, et aucun fruit ou légume venant d’ailleurs n’est accepté, nous décidons de continuer un peu la route vu qu’il ne fait pas encore nuit. Nous nous arrêterons à Warula, village de 50 habitants, où nous trouvons un caravan park pour 10$ la nuit avec douche et électricité, situé sur un parking au milieu du village.

 

Un road train ! Certains peuvent atteindre 40 m de long.