– JOURNÉE PICKING À RENMARK –

  

Dimanche 1er novembre, cela fait 3 jours que nous sommes sur Renmark, le vendredi nous avons fait une formation de 45min au Madec qui est une agence d’interim spécialisée dans le travail des fermes, la cueillettes des fruits etc.. Le dimanche tranquillement installé au bord de la rivière Murray à prendre le soleil, arrive un indien qui vient me parler pendant que Gaëlle est dans le van. Au fil de la discussion nous lui disons que nous cherchons du travail dans le picking de fruit (= la cueillette), il nous dit qu’un ami va le rejoindre et qu’il va voir avec lui si il peut nous trouver quelque chose. Son ami arrive, il lui pose donc la question et il nous dit qu’il va demander à son responsable. Aprés quelques échanges de sms, il reçoit un message lui disant  que l’on peut commencé le lendemain matin à 6h30. Contents d’avoir enfin l’occasion de travailler, nous nous dépéchons d’aller manger et nous nous couchons tôt car le réveil va être difficile. On se lève à 5h et à 6h30 nous arrivons sur le site du rendez vous. Nous sommes plusieurs nouveaux et on nous fait patienter pendant que les anciens partent sur le site de la journée. Un responsable arrive et nous demande de le suivre pour une petite formation rapide, il nous explique comment arracher les oranges, mettre l’échelle, etc. Le but etant de remplir les bins (grand bac de 400kg) le plus rapidement possible, muni d’un sac et de notre échelle. Et une fois que cela est fait on nous accompagne rejoindre le site où les “anciens” sont déjà au travail. 

  

7h30 on nous atribut une rangée d’oranger et c’est parti.. On commence par chacun son oranger en pensant que l’on irai plus vite, au bout d’une heure Gaëlle commence à ressentir des douleurs au cou ( à cause de son hernie) donc je lui propose de faire le bas des arbres et moi je vais monter faire le haut avec l’échelle. Le temps passe mais les douleurs de Gaëlle s’accentues et elle me dit qu’elle a trop mal et qu’elle veut arrêter. Je lui dit qu’on est pas venu ici pour se ruiner la santé, et vu qu’elle a trop mal de as’rrêter et d’aller dans le van, ce qu’elle fera vers 9h30. Je lui dit que je vais aller au bout de la journée ça sera toujours ça de pris. La journée est longue, il fait 28°c, mais il faut tenir, les bins se remplissent petit à petit, Gaëlle vient me voir toutes les 2h pour me ravitailler en eau. La journée se terminera pour moi à 16h30 avec un total de 4 bins remplient et la modique somme de……100$.!! Le lendemain nous décidons de partir pour Adélaïde.